Une vie plus sauvage”, prix Panda Book WWF 2018

WWF Suède remet le Prix Panda Book 2018 à “Une vie plus sauvage”, imprimé sur Cocoon, papier 100 % recyclé

Antalis, 1er distributeur de papiers, produits d’emballage et solutions de communication visuelle en Europe, a conseillé et accompagné la conception du livre photo Une vie plus sauvage. Véritable ode à la nature, l’ouvrage a été réalisé à partir de Cocoon Silk, papier 100% recyclé fabriqué par Arjowiggins Graphic.

Cette superbe mise en valeur de Dame Nature a permis à Une vie plus sauvage de remporter le Prix Panda Book 2018. Ce prix spécial, décerné par WWF Suède (World Wide Fund for nature), récompense chaque année les projets créatifs et initiatives individuelles qui placent la nature et sa préservation au cœur de leur engagement.

Ce livre est un hommage à l’exceptionnelle biodiversité européenne ainsi qu’un appel à respecter et préserver cet héritage que chacun sait en danger. « La nature reprend ses droits, pourvu qu’on la laisse en paix. C’est le message que nous souhaitons diffuser auprès du public à travers le Prix Panda Book. Afin de promouvoir ce patrimoine naturel hors du commun, nous avons naturellement opté pour un papier 100% recyclé. Nous avons été séduits par la dimension éco-responsable du papier Cocoon Silk, ainsi que par sa surface ultra-lisse qui fait ressortir l’éclat des photographies. » affirment Magnus Lundgren et Staffan Widstrand, auteurs d’Une vie plus sauvage.

En effet, l’harmonie entre le contenu visuel et le papier utilisé a permis aux deux auteurs de garder intactes leurs convictions écologiques, sans pour autant faire de compromis sur la qualité visuelle.

 

Promouvoir le papier recyclé, une priorité pour Antalis et Arjowiggins Graphic

 

Sans chlore, 100 % recyclé et certifié FSC®, le papier Cocoon Silk possède un superbe état de surface qui permet de réaliser d’excellents rendus d’impression. De plus, il est doté de 5 étoiles selon le Green Star System d’Antalis, un système de classification prenant en compte les informations essentielles sur l’origine de la fibre et le processus de fabrication. Il permet d’attribuer à chaque papier une évaluation basée sur un nombre d’étoiles, de zéro à cinq étoiles « vertes » selon sa performance environnementale.

Aujourd’hui encore, l’industrie papetière lutte contre les nombreuses idées reçues dont souffre le papier recyclé, qu’il s’agisse de sa qualité ou de son coût. C’est pour contrer ce dernier mythe qu’Antalis et Arjowiggins Graphic, numéro 1 sur le marché de la production de papier graphique recyclé en Europe, ont commandité une étude auprès d’Eco Act, expert en stratégies climatiques. Réalisée auprès de 7 agences de communication dans 3 pays (France, Royaume-Uni, Allemagne), cette étude démontre clairement que le papier recyclé ne représente qu’un surcoût moyen de 2 à 3% par rapport à un papier standard.

Un surcoût bien moins important que ce que l’on pourrait croire et qui permet de traduire un véritable engagement environnemental. En effet, le papier recyclé réduit l’exploitation des ressources naturelles telles que les fibres de bois, réduit la consommation d’eau de 49 % et les émissions de CO2 de 55 %. (Sources : Paperwork and Ecofolio)